CUMA de Saint-Juéry


Collecte des plastiques agricoles

 

L'opération de collecte des plastiques agricoles  destinés au recyclage vient de se terminer pour cette année avec l'enlèvement de ceux-ci au dépôt du hangar de la Cuma ce mardi 6 Juin. L'entreprise Bralay de Rodez a mobilisé 2 camions remorques pour  charger les 20 tonnes environ de bâches d'ensilage, film d' enrubannage, sacs d'engrais et ficelles entreposés par les agriculteurs des environs. Encore une fois, la qualité du tri réalisé par les agriculteurs de notre secteur aura été remarquable, ce qui fait de notre dépôt hors déchetteries un des mieux noté du Département.

Les plastiques sont acheminés vers l'entreprise SOPAVE à Viviez dans l'Aveyron où ils vont être traités et transformés en granulés pour l'industrie ou en sacs poubelles pour les collectivités. Cette entreprise Aveyronnaise emploi 60 salariés et traite plus de 5000 tonnes des plastiques agricoles qui proviennent de tout le grand sud de la France. Notre collecte contribue donc a créer des emplois dans notre région.

On  estime aujourd'hui que 80% des plastiques agricoles utilisés sont recyclés en Aveyron.

Cette opération montre l'exemplarité de notre profession en matière de recyclage des déchets et de respect de notre environnement.

 

Thierry Roques


Assemblée Générale de la CUMA - Mars 2016

 

Malgré le beau temps propice aux travaux extérieurs, les adhérents de la Cuma se sont retrouvés encore nombreux cette année, preuve de l’intérêt qu'ils portent à la gestion de leur Cuma.

Le président Christophe Barthélémy a débuté cette assemblée en remerciant les participants ainsi que Mr le Maire de leur présence. C'est ensuite Thierry Roques, le trésorier, qui a pris la parole pour présenter tout le travail des prix de revient pour les 40 outils de la Cuma. Il rappelle que ces prix sont établis au préalable par le conseil d'administration. Il présente ensuite l'état des finances de la Cuma qui montre une situation confortable au niveau des comptes.

S'en est suivi un échange autour de la trésorerie de la Cuma faite des aides perçues  et du capital social versé par les adhérents lors de l'achat du matériel. Thierry explique comment cette trésorerie permet aujourd'hui de réduire très nettement le coût du matériel et les frais généraux. Cette situation permet d'envisager sereinement les années à venir au niveau des comptes. Il a été validé également par l'assemblée le lancement des travaux pour la mise en place du nouveau principe de calcul du capital social. Après en avoir expliqué le principe, Thierry affirme que c'est une opportunité a saisir pour la Cuma avec l'avantage de la simplification des calculs et la possibilité de réduire les montants versés par les adhérents.

Comme chaque année, il a été procédé au renouvellement du tiers du conseil d'administration. Sur les cinq renouvelables, Jean-Claude Condamines ne souhaitant pas se  représenter, c'est Marc Alvernhe qui a accepté d'être candidat. Tous ont été élu à l'unanimité. Jean-Claude met fin à un long mandat d'administrateur et a été Président pendant dix ans de la Cuma. C'est l'occasion de le remercier pour  tout le travail accompli au service de la Cuma.

Christian Font a pris ensuite la parole pour saluer le niveau de participation à cette assemblée. Il fait remarquer la qualité de la présentation des comptes aux adhérents. Il note le dynamisme de la Cuma  de St Juéry qui contribue largement au maintien des exploitations agricoles, activité prioritaire pour la commune. Il fait d'ailleurs remarquer aux participants que la conjoncture économique de l'agriculture  très difficile doit les pousser a développer encore plus les services de la Cuma pour leur permettre de réduire les charges de structures de leurs exploitations.

L'assemblée étant terminée, le président a invité les participants à prendre l'apéritif. C'est ensuite autour d'un bon repas que les discussions ce sont poursuivies dans une bonne ambiance avant que chacun retrouve son exploitation.


La Cuma de St-Juéry solidaire d'éleveurs au Sénégal

 

 Samedi 26 Septembre, la Cuma de St Juéry officialisait sa participation à l'opération solidarité Sénégal en signant la convention avec l'AVEM (Association des Vétérinaires et Éleveurs du Millavois) qui aide depuis plus de 15 ans des éleveurs Sénégalais à se développer.

 

Pour l'occasion, les responsables de la Cuma avaient convié les adhérents et leurs familles. Ce sont une trentaine de personnes qui ont été accueillies par le président Christophe Barthélémy qui a remercié les membres de l'AVEM venus pour l'occasion et Christian Font, Maire de la commune, présent également.


C'est d'abord Thierry Roques, trésorier, qui a expliqué pourquoi notre Cuma a tenu à s'engager dans cette action de solidarité. En effet la Fédération Départementale des Cuma, dont il est le secrétaire général,  s'est d'abord engagée l'an dernier auprès de l'AVEM pour participer à cette opération, séduite par l'idée que des éleveurs aident d'autres éleveurs en leur permettant d'acquérir du matériel à un coût abordable. Il faut savoir que les taux bancaires là-bas sont exorbitants à plus de 20 %.

C'est ainsi qu'elle a fait découvrir  cette initiative aux Cuma du département au cours des réunions de secteur. Le but est d'associer un plus grand nombre de Cuma à s'impliquer dans ce projet afin d'obtenir plus de moyens.

 

La Cuma de Saint-Juéry souhaite donner l'exemple pour impulser d'autre Cuma dans sa région.


Cette action a été présentée à l'assemblée générale de notre Cuma en Mars dernier, les adhérents n'ont pas hésités à proposer leur aide en finançant un microcrédit de 1000€ .

Thierry Roques a tenu à affirmer l'importance de se préoccuper de la situation de l'Afrique. En effet, une étude récente nous dit que le nombre d'habitants sur le continent Africain aura doublé d'ici 2050. Il y a donc urgence à développer l'agriculture là-bas pour que ces populations puissent manger à leur faim à l'avenir. « C'est pour cela que cette action solidarité Sénégal a aujourd'hui plus que jamais toute sa légitimité » a-t-il affirmé.

 

Ce sont ensuite Patrice Combettes et Jean-Claude Coulon de l'AVEM qui ont présenté en détail avec la vidéo en appui leur opération.

Le public a souvent été stupéfait du retard considérable de l'agriculture Sénégalaise. Avec des motofaucheuses en 2006 puis le premier tracteur il y a deux ans, l'aide de l'AVEM contribue déjà considérablement au développement de l'élevage dans cette région de Kaolack. Ils expliquent que le matériel a contribué à remettre les hommes au travail et de soulager les femmes et les enfants des travaux agricoles, ce sont souvent les femmes qui font les travaux pénibles en Afrique. Il contribue  à réduire considérablement la pénibilité du travail.

Les éleveurs sont regroupés en GUMA( groupement d'utilisation du matériel agricole) pour acquérir le matériel et organiser son utilisation sur le même principe que les Cuma chez nous.

 

L'aide des éleveurs Aveyronnais à été également primordiale dans l'organisation et le développement de ces Guma de cette région du Sénégal.

Mais, le besoin de nouveaux tracteurs demande maintenant encore plus de moyens financiers. C'est pour cela que l'AVEM a fait appel à la FDCuma pour promouvoir l'opération dans son réseau et raccrocher ainsi un plus grand nombre de Cuma.

Ils annoncent aussi que l'action nécessite des moyens humains, il faut trouver tous les ans des personnes pour partir au Sénégal afin d'accompagner les éleveurs dans l'utilisation  et la gestion du matériel envoyé là-bas.


Enfin, Christian Font a pris la parole pour saluer cet esprit de solidarité des éleveurs de l'AVEM et des adhérents de la Cuma de Saint-Juéry pour une action exemplaire.

Place ensuite a été faite à Christophe Barthélémy, président de la Cuma et Patrice Combette, vice Président de l'AVEM pour signer officiellement la convention de prêts sous les yeux des participants.

 

La soirée s'est terminée autour d'un vin d'honneur offert conjointement par la municipalité et la Cuma. Tout le monde a apprécié cet agréable moment de convivialité et de beaucoup de générosité.

 


 La Cuma de St Juéry en assemblée

 
C’est devant une assistance bien fournie que le président Christophe Barthélémy a ouvert l’assemblée générale de la Cuma qui accueillait cette année de nouveaux adhérents. En effet, avec l’acquisition de nouvelles machines pour le bois de chauffage, le nombre d’adhérents est passé de 39 à 43.

Le trésorier Thierry Roques a pris ensuite le relais pour présenter l’ensemble de l’activité de l’année 2014 et faire état des comptes de la Cuma. Il constate que la Cuma est en constante progression avec de nouvelles activités qui ont démarrées ces dernières années. La valeur d’achat du parc matériel a augmentée de 70 000 € ces dernières années pour atteindre 430 000 € en 2014. Le niveau de la trésorerie relativement sain de la Cuma avec une gestion rigoureuse permet d’établir des prix de revient de l’utilisation du matériel très compétitifs. Les responsables font remarquer leur attachement à une gestion transparente et équitable à tous les adhérents.

Les participants ont dû constater cette année la mise en pratique des nouvelles normes comptables qui modifiait quelque peu la présentation des comptes. Thierry fait remarquer que ce changement a été rendu nécessaire pour la certification obligatoire des comptes par un expert comptable. Il fait part du travail important réalisé par la Fédération des Cuma dont il est élu pour que ces changements modifient peu les pratiques habituelles des Cuma en matière d’établissement des prix de revient.

 

Ce fut ensuite l’élection du conseil d’administration. Ce sont deux jeunes agriculteurs qui viennent renforcer l’équipe depuis l’an dernier avec l’élection en 2014 de Xavier Delmas et celle de Jérôme Puech cette année. Un coup de jeune qui ne peut qu’être bénéfique pour la Cuma.

 

Un autre moment important de cette assemblée fut la présentation de l’opération de solidarité de Cuma du Sud Aveyron avec des agriculteurs du Sénégal. Cette action est conduite depuis 2002 par l’AVEM, une association d’éleveurs du Millavois qui aide des éleveurs Sénégalais à mécaniser leur modeste exploitation. Cette association souhaite les équiper en tracteurs et fait appel à toutes les Cuma du département pour une aide financière. Les Adhérents de la Cuma de St Juéry ont accepté une aide sous forme d’un micro-crédit de 1000 € à taux zéro remboursable dans 5 ans comme il est demandé par l’association. Cette action de solidarité a semblée toute naturelle car elle est le prolongement de l’esprit coopératif des Cuma.

 

C’est autour d’un bon repas vers midi que les participants ont clôturé dans la bonne humeur l’assemblée générale de leur Cuma.


Formation à la conduite économique des tracteurs

  

Le 12 février s’est déroulé à St-Juéry une journée de formation à la conduite économique des tracteurs à laquelle participé 8 agriculteurs venus avec leur tracteur. Cette formation est proposé par la Fédération des Cuma de l’Aveyron et Cuma Midi-Pyrénées et s’établie sur deux journées. La Cuma de St-Juéry a souhaité organiser une telle formation chez elle pour permettre à ses adhérents d’améliorer la consommation de carburant des engins agricoles.

De plus, le Parc Naturel Régional des Grands Causses s’est associé à la FD Cuma en finançant toute la communication pour cette formation.

Ce sont donc 8 tracteurs qui ont été contrôlés au banc d’essai. Ces contrôles ont permis de détecter pour chaque engins des réglages à faire pour améliorer leur injection, de mettre en évidence les plages de tours moteurs dans lesquelles le tracteur est le plus efficace et le plus économe. Un travail d’analyse et d’explication a ensuite été mené par Jean-Claude Platon, machiniste de la FDCuma .

Une deuxième journée de formation pour les mêmes agriculteurs se déroulera le 18 Mars prochain.

Les participants ont déjà appréciés cette journée riche en enseignements et nul doute qu’ils conseilleront à d’autres agriculteurs d’en faire de même lors de nouvelles formation dans la région.  

 

Thierry Roques


Inondations du 28 novembre 2014

 

Plus de 90 mm de pluie tombés en quelques heures en amont du village de Farret ont fait gonfler comme jamais vu le ruisseau qui passe devant notre hangar de Cuma. La crue impressionnante du ruisseau est venue inonder le hangar avec une hauteur d’eau de 30 cm sur toute sa surface. Qui l’eut cru ?

Après s’être retirée, l’eau a laissé une petite couche de boue dans le hangar où se trouvait tout le matériel entreposé pour l’hiver.

Quelques jours plus tard, une vingtaine d’adhérents avec dix tracteurs se sont rassemblés sur les lieux pour sortir le matériel, racler toute la boue, laver le sol et remiser à nouveau les outils. Il aura fallu une journée de travail aux agriculteurs pour effectuer ce travail et remettre en état les abords.

Il n’y a pas eu de dégâts pour la Cuma, par contre bon nombre d’adhérents a subi sur leur exploitation de gros dégâts sur les parcelles, les berges de ruisseau défoncées, terrassements dégradés, aqueducs complètement obstrués. Il leur faut une bonne dose de courage pour remettre en état dans la mesure du possible ce qui peut l’être.

Mais, ils étaient tous unanimes pour relativiser leur situation en voyant l’étendue de la catastrophe à Coupiac, Saint-Affrique et les villages environnants.

Merci à tous de la mobilisation

Les responsables de la Cuma


La Cuma de St-Juéry investi en intercuma

 

La Cuma de Saint-Juéry a fédéré autour d’elle les Cuma de Brasc et de Martrin pour investir en intercuma dans du matériel perfectionné pour la réalisation du bois de chauffage. C’est ainsi que le 4 Novembre dernier l’entreprise Occamat  à livré au hangar de la Cuma de St-Juéry un combiné scieur-fendeur de bois et une fendeuse horizontale sur roue. Ce fut l’occasion pour la quarantaine d’adhérents à ce matériel de voir son fonctionnement avec les explications d’un technicien spécialisé.

 

Le combiné bois est un TAJFUN 400 pouvant passer des troncs de 40 cm de diamètre, les scier jusqu’à 50 cm de long et les fendrent grasse à un coin 6 éclats. Ce matériel est équipé d’un chargeur hydraulique et d’un tapis de chargement.

Le fendeur est un BINDERBERGER Gigant 402 capable de fendre des troncs jusqu’à 90 cm de diamètre équipé de deux vérins d’une poussé de 20 tonnes chacun.

                            

L’aboutissement de ce projet est le fruit d’un gros travail des responsables des Cuma pour l’adhésion au projet de 39 adhérents répartis sur trois Cuma et huit communes. Il y a 21 adhérents de la Cuma de St Juéry, 15 adhérents de la Cuma de Brasc et 3 de Martrin.  Ce sont notamment quatre exploitations supplémentaires qui viennent, avec cet équipement, augmenter le nombre d’adhérents de la Cuma de St Juéry.

                        

Ces équipements vont permettre aux agriculteurs de faire leur bois de chauffage avec un débit de chantier plus important et de valoriser encore un peu plus le bois disponible de leur exploitation. A l’heure où on parle d’économie d’énergie et de valorisation des énergies renouvelables comme le bois, nul doute que cet investissement soit un bon choix pour l’avenir.

Nous voilà maintenant parés pour les grands froids de l’hiver !

 

Thierry ROQUES


Assemblée générale de la CUMA

 

Lundi 31 mars au matin, avait lieu l'Assemblée Générale de la CUMA de St Juéry à la salle des fêtes.

Le bureau a présenté le bilan 2013, rapport financier-travaux effectués, mais aussi les projets 2014.

Un grand nombre d'adhérents et Mr le Maire étaient présents, et ont

partagé un verre en toute convivialité pour clôturer la rencontre.