Mairie


Mesures envisagées par la commune suite aux dégâts occasionnés par l’épisode pluvieux du 28 novembre dernier.


Le vendredi 28 Novembre dernier, le Saint-Affricain et les villages alentours ont aperçu le visage de « l’apocalypse ». Durant toute la matinée – de 8 heures à 11 heures 30 -, des pluies violentes accompagnées de chute de grêle et de vent soutenu se sont abattues sur notre commune. Lors de cet épisode pluvieux de type méditerranéen, plusieurs habitants ont relevé des cumuls de précipitations supérieurs à 130 mm. Sur la Communauté de Communes des 7 Vallons, sans être comparables à certaines communes limitrophes de la Sorgues, du Dourdou et du Cernon,  les dommages sont particulièrement importants dans les communes de Martrin où la partie basse du village du Cayla est entièrement dévastée, de Coupiac, de Plaisance et de La Bastide Solages.  Dans notre commune, si les dégâts constatés sont importants sur plusieurs voies communales, dans quelques maisons d’habitation et sur la totalité des ponts à l’exception du pont de La Bastende sur le Gos, il est honnête de constater que, dans l’ensemble, les réseaux d’évacuation des eaux pluviales ont correctement rempli leur rôle.  

Après plusieurs visites des sites endommagés, une tournée d’expertise effectuée par André Bec, président de la Communauté et une réunion des Maires de la Communauté de Communes des 7 vallons, une liste de travaux d’urgence a été arrêtée et sera proposée, le 12 janvier prochain,  à la validation du Conseil Municipal. Il est utile de rappeler que les travaux effectués sur la voirie communale et sur les ouvrages d’art sont de la compétence de la Communauté de Communes et, qu’en conséquence, les demandes de subventions, notamment de type DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux), doivent être présentées par cette dernière. Cependant, compte tenu de l’importance et de l’urgence des réparations à effectuer, certains travaux seront mis en œuvre avec une participation financière prélevée sur le budget propre de la commune.

1°)  Voies communales de Bel Air et de Miquials. Des travaux seront mis en œuvre dans le cadre d’un programme voirie spécifique aux intempéries.

2°) Programme voirie 2015. Ce programme sera réaménagé en fonction des urgences. La voirie du Teil et la rue d’Ennous qui longe le Batùt restent prioritaires.

3°) Rues du village de Saint-Juéry Dans l’attente de la mise en œuvre du volet 2 de l’opération « cœur de village », des travaux de réfection sont prévus au printemps.

4°) Traversées de voies communales ou de chemins ruraux. Plusieurs traversées seront mises en œuvre dès que possible, notamment sur les sites suivants : Brugas, La Jasse, La Treille … chemin rural de l’embranchement du Mas de Puech / Esclavels…

5°) Pont du Moulinot. Réparations prises en charge par la CC des 7 Vallons : reconstruction des protections latérales et des enrochements.

6°) Pont de Souvergues. Réparations prises en charge par la CC de Saint-Sernin : nettoyage des dispositifs d’écoulement des eaux, enlèvement des corps flottants, réparation de la chaussée, reconstruction des protections latérales et des enrochements.

7°) Pont des Bernades. Réparations prises en charge par la CC des 7 Vallons et la commune : élargissement et consolidation du tablier en béton, pose de gardes corps métalliques. 

8°) Pont submersible du moulin de Couderc.Réparations prises en charge par la CC des 7 Vallons et la commune : nettoyage des dispositifs d’écoulement des eaux, dégagement du lit du ruisseau, réparation des gardes corps métalliques de la passerelle, débouchage de la buse principale…

9°) Pont de Pomayrols.Nettoyage réalisé par la CC des 7 Vallons. 

Christian Font, Maire de Saint-Juéry. 


Opération "Coeur de village"


Le conseil municipal a validé le Schéma Directeur de l'opération « Coeur de village » de la commune.


Réalisé, en 2011 et 2012, par le Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement de l'Aveyron (CAUE), cette étude propose une vision à moyen et à long terme des possibilités d'aménagement des villages constitutifs de la commune, soit Saint-Juéry, Farret, Ennous et le Mas de Gos. A court terme, ce schéma propose des principes d'aménagements des espaces publics qui seront effectifs après quelques travaux de mise aux normes de l'assainissement ou de l'enfouissement des réseaux. Cette étude fait suite à la mise en valeur et à la transformation de l'église romane de Saint-Juéry en salle culturelle et aux aménagements réalisés aux abords de cet édifice : élargissement de la voie communale, réalisation d'une calade, aménagement d'un espace de loisirs et enfouissement des réseaux secs. En valorisant ces éléments de patrimoine, la commune s'est dotée de nouveaux lieux publics pouvant accueillir des expositions, des concerts, mais aussi des banquets ou des réunions dans un cadre exceptionnel. 


Souhaitée par le Conseil Municipal, cette opération « coeur de village » vise à revaloriser le patrimoine communal par des aménagements qualitatifs  sur  les espaces publics (places, rues, traverses...) et les bâtiments publics (mairie et salle polyvalente). Cette opération a aussi pour vocation de prévoir les extensions possibles (zones constructibles ou/et petits lotissements) afin d'aboutir à un programme pluriannuel de travaux coordonnés dans un souci de cohérence et de faisabilité technique et financière.  


L'objectif principal de cette opération est de mettre en valeur des éléments patrimoniaux aujourd'hui dissimulés ou peu visibles qui risquent avec le temps d'être oubliés, détériorés ou détruits. A défaut de pouvoir tous les réhabiliter, certains pourraient être simplement évoqués par un aménagement au sol rappelant leur emplacement.  Du point de vue paysager, des noyers, des marronniers, des tilleuls,  des érables, des prunus, des églantiers et des sureaux ponctuent les limites de parcelles et de places. Il serait judicieux de prévoir leur pérennisation et, le cas échéant, leur remplacement. Les traversées des villages de Saint-Juéry et de Farret pourraient être valorisées par des caniveaux.


Monsieur le Maire a souligné que, compte tenu des délais nécessaires aux diverses études, expertises et montages des dossiers,  les premiers travaux ne débuteraient pas avant 2015 et qu'ils seraient échelonnées au moins sur quatre années.  Une première phase contribuerait à améliorer la structure et l'esthétique du village de Saint-Juéry. Plusieurs secteurs sont concernés : l'ancienne rue des artisans, la place du noyer et les abords de la salle des fêtes. Le premier chantier concernera la rue principale du village ou rue des artisans. 


A Saint-Juéry, comme ailleurs, le domaine public est un enjeu important, c'est par son aménagement qu'une collectivité exprime son souci d'offrir à ses habitants anciens ou potentiels des espaces conviviaux ou/et des rencontres de qualité. Il est à noter que c'est le Conseil Général qui a missionné le CAUE pour cette étape de diagnostic et que ce dernier  a pris à sa charge l'intégralité du coût de cette assistance technique. Cette prestation est donc gratuite pour la commune.